Acte 1 – Présentation de Souarata Cissé

Après Aurélien Rigaux, c'est au tour de Souarata Cissé d'être présenté ! Aujourd'hui il répond aux premières questions pour évoquer son parcours, les raisons de sa venue au BAB, son style de jeu et le début de saison. Passé par de nombreux clubs (Pro A - Pro B), "Sou" a disputé 307 matchs de LNB : rien que ça ! Véritable globe-trotter du basket français, il peut jouer sur plusieurs postes grâce à son physique (1m95)
Prochain match vendredi soir à Rouen pour le dernier match de la préparation.

 

 

Salut Souarata, je vais te demander de te présenter !

Je m’appelle Souarata Cissé, j’ai 31 ans. Je suis né à Montreuil mais j’ai grandi dans la ville de Blois. J’ai commencé le basket à 11 ans, à partir de là j’ai suivi les filières fédérales : pôle espoirs de Tours, INSEP, 1er contrat pro. Ensuite j’ai pas mal bougé de clubs : Pau, Paris, Nanterre, Lille, Rouen, Clermont-Ferrand, Hyères-Toulon, Nantes, Souffelweyersheim, Orchies. Je suis également international Malien, à peu près 15 sélections.

Pour quelles raisons as-tu choisi le BAB ?

J’ai choisi le BAB parce que le projet m’intéressait. Pour un promu, il y a beaucoup d’ambition dans le club. Je voulais de la stabilité avec un projet sur le long terme et ça me correspondait.

Il y a mon « cousin » Mamadou (Sy) qui joue dans l’équipe et il m’a appelé pour me dire que le coach voulait me parler. Morgan m’a dit qu’il était intéressé par mon profil, nous avons parlé ensemble pendant un moment. J’ai eu un bon feeling avec lui parce que les valeurs qu’il prime c’est le basket que j’ai appris et dans lequel je me sens bien. Maintenant, le basket devient plus individuel et centré sur les stats. Moi j’avais envie de retrouver du beau jeu, de prendre du plaisir parce que je suis plus proche de la fin de ma carrière que du début. Je ne voulais pas jouer dans un collectif où il y a plusieurs américains qui prennent tous les shoots.

Comment se déroule la préparation ?

La préparation jusqu’à aujourd’hui elle se passe bien. On a perdu JB assez vite donc c’est un peu embêtant pour le collectif mais on va vite le réintégrer dans le groupe. Sinon le groupe vit bien, très solidaire. C’est un des meilleurs groupes dans lequel j’ai évolué et j’espère que ça va se traduire sur le terrain toute la saison. Au niveau des matchs amicaux, je trouve que l’on a été solide où tout le monde avait envie et où personne n’a triché. A partir de là, c’est que du positif. Bien sûr il reste des choses à travailler mais je sais que l’on va progresser assez rapidement.

As-tu déjà entendu parler de l'ambiance du Marin ?

J’en ai entendu parler quand je suis venu faire ma première visite ici. On m’a dit que c’était assez chaud et que les supporters suivaient beaucoup le club. C’est une bonne chose pour nous. C’est toujours intéressant d’être au centre de l’attention de la ville, nous on veut proposer du beau jeu aux supporters. Plus les gens nous supportent et sont présents dans les bons comme les mauvais moments, ça c’est la meilleure chose que l’on peut avoir quand on est sportif de haut niveau.

Quel type de joueurs es-tu ?

Je me qualifierais comme un Diesel : j’analyse beaucoup, je regarde comment je pourrais me sentir bien dans le groupe. Une fois que je suis bien dans un groupe, je me libère et ça devient plus facile pour moi. Au niveau du jeu c’est un peu la même chose. J’essaye de voir comment l’adversaire se comporte et suivant ses réponses je m’adapte. Je peux être très agressif comme je peux être plus réfléchi pour poser le jeu. En termes de caractéristiques, je dirais la sérénité.

 

Bienvenue au BAB, Souarata !


Calendrier de la NM1 : http://www.brissac-basket.fr/la-n1/calendrier/

Les autres actualités du BAB : http://www.brissac-basket.fr/actualites/news/

235